Fleurs et démons

Lucette entre sur la pointe des pieds dans la chambre. Depuis le lit, son mari lui adresse un pâle sourire.

« Enlève ça, implore-t-il, enlève tout de suite! »

Une plume noire traine sur le plancher. Fabrice y voit un mauvais présage. Lucette ne dit rien. Elle obéit, se penche et ramasse la plume qu’elle fourre dans sa poche.

Fabrice est malade. Son psychisme a déraillé subitement. Il voit un cercle de figures sombres, toutes démons, côtoyant des cerisiers en fleur. Il tend la main, essaye en vain de frôler les pétales délicats. Son bras s’abaisse. Il prie pour qu’on le délivre des cauchemars et des rêves, autant des démons que des fleurs. Rendez-moi mon humanité, supplie-t-il, mon humanité prosaïque. Il avale quotidiennement une médication censée stabiliser les schizophrènes. Parfois, il prend trop de cachets. J’irais jusqu’au bout pour qu’on me rende à moi-même, pense-t-il en gobant antipsychotiques sur antidépresseurs, et si j’en meurs, peu importe, je ne peux plus vivre dans cet état. Fabrice s’endort. Lorsqu’il se réveille rien n’a changé.

Pendant ce temps, Lucette travaille, s’occupe de l’administratif, du ménage. Elle a prit un amant, un homme qui la satisfait sexuellement et qui l’embrasse sur le front quand elle se plaint de son époux devenu fou.

Fabrice est-il au courant de cette liaison? S’il l’était, cela lui serait égal, ou presque. Il a perdu la mémoire affective de Lucette. Alité, Il a l’impression de sortir de son corps. Pour l’heure, il vit un improbable exorcisme où des saints sans compassion lui font répéter gloire à Dieu, mort à satan.

Loin de la maison, dans la lambrusque, Lucette a rejoint son amant. D’un geste nerveux, elle chasse un maringouin qui rode un peu trop près. Elle plonge la main dans sa poche…

« Voici la nouvelle lubie de mon mari », annonce-t-elle.

Elle fouille mais la plume semble avoir disparu. Ses doigts saisissent à la place un objet mou et humide. Le couple reste là, à observer une fleur rose pâle, superbe et fraiche malgré son séjour dans la poche…

« On croirait que tu viens de la cueillir au cerisier », s’étonne l’amant tandis que  la mémoire de sa compagne résonne des descriptions que Fabrice a fait de ses visions.

Lucette jette la fleur au sol.

« N’en parlons plus. »

« Mais… »

Elle essuie ses mains contre sa robe comme si elles étaient sales avant d’inspirer un grand coup.

« N’en parlons plus, je te dis… »

Par Anna Coquelicot pour Bizarreries & Co

 

Ce texte est ma participation à l’Agenda Ironique de mai où il est question d’y faire ce qu’il nous plait, avec des mots imposés cependant : énergumène, schizophrène, lambrusque, maringouin. Ce mois-ci, l’Agenda est organisé par La Plume Fragile.

Les votes sont chez Laurence Délis.

19 réflexions sur « Fleurs et démons »

  1. C’est sombre mais prometteur à mon avis. J’aime bien l’écho entre le visage et la fleur pâle.
    (*cette état / Alité, Il… : si tu veux corriger, comme j’ai relevé ces petits pétales flétris à ma lecture, je préfère te les déposer)

  2. Pas si ironique que ça, mais bel agenda du cycle de la vie, si les plumes sombres ramassées et cachées se transforment en fleurs fraîchement cueillies une fois remises au jour. J’aime et j’ai relu 😉

  3. ça c’est du pourpre Coquelicot enrobé de rose poésie ! la vie est une fleur qui s’étiole … mais l’amour ne meurt pas …Tu as très joliment « déliré » Anna …
    on est tous un peu schizos hein ?
    Bisou et bravo 😘

  4. Je me balade souvent sur des blogs inconnus par curiosité et il arrive parfois que par voies navigables des voiliers croisent à l’horizon de ma mare mais ce n’est pas le but. Coin-coin !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.