Agenda Ironique, les textes

Merci aux treize participants de l’Agenda Ironique de décembre! Êtes-vous prêts pour une excursion dans les mondes invisibles?  Voici les textes :

Textes poétiques et divagations

Mondes invisibles, monde sensible, Monesille ouvre le bal avec Oublier l’Invisible

Il aura suffit d’un Sursaut pour qu’Une Patte dans l’Encrier se décide au départ. Voyage introspectif en vue.

Gilles Duval rend palpable (Ô combien) ce monde invisible qu’est celui des phantasmes… Je n’en dirai pas davantage, lisez plutôt Une Femme en Quête de Statue (Texte sans titre à l’origine, et indiqué comme tel dans le tableau des votes que je ne peux plus modifier)

Réflexions et Philosophie, un acrostiche plein d’humour composé par Jacou…
« Alors comme ça… Vous philosophez? j’en suis fort aise. Eh bien! Dansez maintenant!
– Mais, oui avec plaisir! Dansons! »
Un bonheur ne venant jamais seul,  Jacou nous offre un second texte tout en rythme :  La Magie des Mots.

Promenons-nous Dans les Bois Écarlates en compagnie de Jobougon. Mot y es-tu? Entends-tu? Et nous, sommes-nous seulement capables d’entendre et de saisir le sens authentique des mots?

Les Mondes Invisibles? s’interroge Patchcatch. La vie quotidienne en regorge. Encore faut-il savoir regarder!

Le rêveur dort mais le rêve est d’or… un texte tout simplement intitulé Le Rêveur d’Or, par Bodoblog

Bien, à ce point de la lecture, que diriez-vous d’une petite pause?  Un café, peut-être?

Il suffit de demander!  Servi tout chaud par Carnet Paresseux : Le Chant de la Tasse, le genre de café dont on redemande.

Contes

Bienvenue dans Conte de Fées , un monde (fou, fou, fou) dont Valentyne nous ouvre grand les portes.

Au fil des saisons, Jean-Marie Albert nous emmène vers Noël (ça tombe bien, nous y sommes!) Traversons à sa suite Le Pont entre Deux Mondes .

Histoires à suivre

Une Patte dans l’Encrier nous revient avec un texte nettement plus fantaisiste que le premier, où un lutin met des bâtons dans les pattes d’un certain chat à la poursuite d’un certain dodo, le dit dodo ayant rejoint Le Monde Merveilleux Disparu.

Mais… mais… Qui revoilà, qui revoilou? Jacou!!! Et Le Fauteuil. Un Fauteuil Plus Loin, histoire à suivre? Je dirais même plus, mon cher Dupont : Affaire à suivre…

Nouvelles

Avez-vous l’âme aventureuse, la seule qui convienne à un explorateur de l’invisible? En ce cas, suivez sans hésiter Laurence Délis qui saura vous faire Franchir le Monde .

Aussi bref qu’implacable : Mémoire, par Walachniewicz

Carnets Paresseux nous propose un second texte, tout droit sorti des Brumes matinales, ces dernières réservant bien des surprises…

Et, en toute dernière ligne droite, un texte de Maître Renard : Le Mimosatier

Enfin, ma propre participation :  Signal (Pas vraiment eu le temps de fignoler, j’aimerais bien travailler l’introduction, notamment. Aussi je reviendrais peut-être un jour vous embêter avec une seconde version.)

Venons-en aux votes. Quels sont vos textes préférés? Vous avez jusqu’à trois choix.

Qui organisera le prochain Agenda Ironique? Second tour des votes :

Rendez-vous le 31 décembre pour le résultat des votes,

Et, pour continuer les festivités, je vous souhaite à tous

Un très joyeux Noël!

Publicités

29 réflexions sur “Agenda Ironique, les textes

  1. Pingback: C’est Noël : l’Affaire Novembre en musique et les mondes invisibles | Carnets Paresseux

  2. Avec des textes pas invisibles du tout, pour lectures mystères, rêveuses, nous invitant à explorer ces mondes, et nous y conduisant, quoi vouloir d’autre pour ce 25 décembre.
    Merci pour cet agenda. Bonnes fêtes! Et à très bientôt, avant 2017.

  3. Chouette, de la lecture sous le sapin 🙂 et dix huit textes, c’est une belle récolte pas invisible du tout ! bravo à Coquelicot et aux douze auteurs (je ne me compte pas, pas question de me auto-bravoter).

    • Quand je disais que j’hésitais à le mettre dans le tableau des votes, ce n’était pas pour rire. La vérité est que je n’est pas été fichue de finir ce texte. Écrire une intro moins bâclée, Un petit souci de transition à régler, des détails par-ci, par-là, bref si je retravaille cette histoire, elle ne sera pas très différente de ce qu’elle est maintenant, mais, pour le moment, j’ai l’impression de ne pas avoir fait de mon mieux… Ceci dit, c’est intéressant, à ce stade, de pouvoir lire les commentaires…

      • Me semble que tu vois déjà comment ton histoire « devrait pouvoir » être, alors que les lecteurs la lisent comme elle est 🙂
        J’applique aussi à « faire de mon mieux », mais ce compte là, faudrait inventer une catégorie hors-jeu-presque-fini-à-peu-près-ébauché pour ma « tasse » et surtout ma « brume » 🙂

          • excellente idée,l’agenda approximatif ; on pourrait le coupler avec l’ironique : sur un mois, chacun propose trois ou quatre versions d’un même texte…
            et on discute (ou pas) de l’avancée de l’affaire 🙂

        • Il est certain que nous avons des lecteurs qu’il convient de ne pas ennuyer avec trop de doutes. En même temps, un blog est un espace d’auto-parution dynamique et il ne me semble pas inintéressant d’utiliser ce dynamisme pour laisser paraître un certain cheminement. Personnellement, je reviens souvent sur des articles déjà publiés.

  4. Histoire d’un commentaire qui aurait pu être invisible :
    En premier lieu il m’a fallu retrouver l’ordinateur, enfoui depuis noël sous un tas de papiers plus ou moins déchirés mais bref ce ne fut pas le plus compliqué, et le rallumer, le lecteur aura noté que ma connexion était revenue ce qui est proprement en soi un miracle, (en changeant d’opérateur, Orange vous coupe la ligne dans la journée, SFR mets quinze jours pour vous la rebrancher, mystère des opérateurs invisibles !). En second lieu il a fallu attendre que les 24587 mises à jour,( vous avez bien lu 24587 personnes invisibles avaient travaillé d’arrache pied pendant ces quinze jours pour perfectionner la qualité de ma navigation) soient-téléchargées (ce qui met en doute le postulat précédent), puis l’ordinateur s’est éteint de lui-même pour pouvoir installer ces 24587 mise à jour (heureusement ce n’était pas la nuit !) auxquelles je n’avais rien demandé. Là, le témoin de charge s’est mis à clignoter ! il a alors fallu que je fasse un double salto arrière pour débrancher EN URGENCE le chargeur de mon portable afin de brancher le chargeur de mon pc, mais le témoin de charge clignotait toujours, évidement le chargeur était débranché du fil, ceux qui suivent le fil ont compris ! une fois branchée la prise ET le chargeur, le témoin de charge affichait : branché mais pas en charge, et oui encore une fois la logique de l’invisible réseau électrique avait frappé : le jack du pc joliment agrémenté d’une led bleue qui illumine ma chambre la nuit est à gauche et la prise électrique est à droite donc le fil de mon pc lassé de faire des tours et des contours est une fois de plus détériorée…J’ai donc désormais un pc portable que je ne peux plus débrancher( y compris pour charger mon téléphone portable ) pour dormir dans le noir sous peine de voir la charge minimale du pc atteinte ! ma foi il me restait assez de charge pour t’écrire cher lecteur ce commentaire qui aurait pu être invisible à quelques secondes près ! peut-être aurait il dû d’ailleurs 🙂 me restera-t-il assez de charge pour voter ? Hum, je ne sais, les textes sont fournis, le thème s’y prêtait, cela mérite réflexion !

  5. Ah oui, les mystères de l’électronique sont insondables, le dix neuvième texte en témoigne avec grand pétillement ! Le prix du meilleur commentaire est décerné avec une justice plus que flagrante.
    Et puis félicitations aux gagnants de décembre, et à l’organisateur de janvier paresseux qui se décridibilise à chaque concours quant à sa dénomination. Où avez-vous vu un paresseux qui travaille double, vous ? Voire même Xouble ?!!!
    Merci Coquelicot pour cette organisation impeccablement menée de main de conteuse hors du commun, moi aussi j’attends la suite de signal, ben tiens ! 😀
    Et à bientôt l’an prochain, en souhaitant à tous de passer de très bons moments lors de la période de transition 2016/2017.

    • Merci Jobougon! Désolée, j’avais fait une petite faute d’orthographe dans la ligne de présentation de ton texte, mais je l’ai corrigée. Encore pire! j’avais oublié l’accent dans le nom de notre gagnante! J’espère qu’elle m’excusera. Et si, mis à part l’orthographe (incorrigible orthographe!), l’organisation t’a convenue, j’en suis fort heureuse! Un bon réveillon à toi!

  6. Pingback: Espèces d’espace (l’agenda ironique de janvier) | Carnets Paresseux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s